lundi 18 février 2013

Le cheval est fait boeuf !

Ma mère média  m'a dit ce matin que je mangeais du cheval sans le savoir, c'est top.
Je me demandais pourquoi je regardais l'équidé dans le champ voisin avec une envie inattendue; ça doit être mes gènes qui me font voir un bon steak au lieu d'un  animal élégant. Nous en sommes arrivés à manger n'importe quoi. Enfin on nous fait manger n'importe quoi, j’ai l'impression d'avoir affaire à des apprentis sorciers. J'avais été surpris d'apprendre qu'aux Etats Unis on ne contrôlait pas les élevages de poulets, on les trempe dans du chlore en fin de chaine et comme ça le contrôle sanitaire est effectué tout le monde est content sauf les poulets bien sûr. Au fait d’où viennent ces petites cuisses de poulets d'un commerçant de bouffe rapide, ça n'existe pas naturellement à moins que ce soient des poussins. Je suis sûr qu'en Europe des fabricants envient les américains.
ça viendra faut pas s'affoler.
Je me disais Findus c'est quand même une marque de référence au moins on peut faire confiance. J'apprends au détour d'une infos que Findus appartient à des fonds de pension. Les fonds de pension investissent  pour s'enrichir, grossir pas pour nourrir le monde. Que des traders se mêlent de ce que les gens vont mettre dans leur assiette dépasse tout entendement. Les métiers se perdent, le type qui a créé Findus devait tout de même avoir connaissance de la cuisine ou suis-je encore ingénu? Le fait de gagner de l'argent ne doit pas être le seul moteur pour gérer une entreprise surtout dans l'alimentaire, il doit y avoir un soupçon d'amour du métier agrémenté d'une pincée de déontologie et pour finir d'un zeste de responsabilité non? Tant pis eux ils gagnent de l'argent  au sus de tout le monde. Nos politiques eux qui devraient avoir de la déontologie autorisent dans la foulée (du cheval sus nommé peut être!) les farines animales pour nourrir les poissons, combien touchent ils des lobbies pour en arriver là. On a déjà donné de la viande à manger aux vaches et on a vu les résultats. Un expert (méfiez-vous d'eux), dans un journal affirme que ce n'est pas dangereux, c'est un jeune, un apprenti sorcier (cette fois cela lui va bien comme qualificatif). Il regarde les courbes fait tourner les chiffre utilise à la limite une éprouvette et le résultat au bout "On peut y aller!". Faudrait retenir ces noms, ces gens qui prennent des décisions et leur faire bouffer les résultats de leurs décisions.
Tout ceci est de la merde, Vous en reprendrez bien une louche?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire