mardi 25 décembre 2018

Conte de noël!

Breaking news pour certains, Flash info pour d’autres ; « Le père noël n’existerait pas! ».

La nouvelle fait le tour des plateaux. Comme d’habitude les chaines d’info continue sont prises de court par internet. Elles improvisent, des journalistes témoignent « si je l’ai vu quand j’étais petit! » d’autres d’avis contraire avoue « je le savais déjà  c’est une énorme « fake news » peut être le pire mensonge de tous les temps ».

Au fil de la journée les rédactions s’organisent, on fait venir du solide, du sûr, en fait des experts. Ces derniers arrivent armés de leurs convictions acquises dans leurs bureaux. Ils ne prennent pas de risque, éludent la question, des fois qu’ils se planteraient et ne seraient plus appelé sur l’oracle de l’info. L’un assure que c’est le fait qu’il y ait de moins en moins de cheminée ! L’autre plus pragmatique affirme que « vu la démographie galopante le père noël ne peut plus assurer! » et un économiste de dire « c’est Amazon et Cie qui ont fait que le père noël n’existe plus ! »  Un certain Seymour, même y va de son discours «  je suis convaincu que ce sont les musulmans qui diffusent ces infos. Ils font tout pour nous enlever nos traditions, les crèches, noël et maintenant le symbole de cette fête; cela suffit ! ». Même les féministes s’en mêlent disant : « ce n’est pas normal que l’on parle de père noël pourquoi pas une femme ».

L’info se poursuit dans la matinée, agrémentée de reportage où l’on voit, là, des chariots tirés par des rennes dans le grands nord, là, un homme déguisé devant un grand magasin en colère arguant qu’on est en train de lui casser son boulot avec leur info à la c…

La matinée va bon train, c’est noël pour ces télévisions qui ont trouvé un sujet leur permettant de distiller leurs pubs.  A la mi-journée l’info s’essoufflant on fait venir des politiques pour relancer le débat, en général ceux-ci ne veulent pas partir dans ces débats, voulant laisser le rêve à leurs électeurs, sachant, vu le contexte, qu’il ne faut pas toucher à ce genre de croyance.

Peu à peu, comme le veut l’époque, la folie s’estompe pour retourner à sa source même, le Net.

Croire au père noël, c’est avoir du rêve, valeur inestimable. Le monde des médias ne sait pas ce qu’est l'imagination; dans leur tour d’ivoire, ce qui compte c’est l’argent et la popularité, nulle place à l'invention, ils ne se battent que pour rester au premier plan.

Une part de rêve est en nous et faut la cultiver. C’est ce qu’on a de plus précieux, avoir des rêves c’est pouvoir les réaliser un jour.

Avoir de l'imagination pour un enfant, c’est donner un sens à la vie, croire que tout est possible, que l’on peut gérer sa vie. J’espère qu’encore beaucoup d’enfants  y croiront, ce sont en eux en qui j’ai confiance, pour faire en sorte que notre monde soit meilleur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire