lundi 14 janvier 2019

Démocratie?

Démocratie :Régime politique dans lequel le peuple exerce la souveraineté.
Je ne vois pas un pays qui applique ce régime de nos jours, peut-être je me trompe.

On oppose souvent la démocratie à la dictature, il est vrai qu’au cours du vingtième siècle nous avons été servi question dictature. Cela ne justifie à aucun moment de dire que ce qui n’est pas dictature est démocratie.
Le peuple souverain cela n’a jamais existé en France, si ce n’est en période de révolution et encore.

Avec la cinquième république nous avons vu arriver une oligarchie. Les politiques sortent de la même école. Gauche et droite sont sur le même banc puis,une fois le diplôme en poche, on choisit son camp  sans vraiment une conviction politique prononcée.
Seul De Gaulle a utilisé tous les outils de la constitution pour demander l’avis au peuple.
D’abord la dissolution (Chirac après aussi ! mais ...) et surtout le référendum avec à la clé une démission. Au contraire en 2015 nous avons eu un référendum sur l’Europe où la majorité a voté contre; on n’a pas écouté le peuple, on est passé outre.

Le peuple élit, il ne vote pas.

Macron a été élu avec moins de trente pour cent des électeurs, comment peut-on donner tous les pouvoirs à un homme qui n’est pas plébiscité par au moins la moitié de la population ? Pendant cinq ans on aura des lois votées pour des gens qui n’ont pas élus ces dirigeants. Il y a une coalition entre les différents partis pour se partager le pouvoir, et on brandi le spectre du front national pour que les électeurs votent pour le moins pire.

Le pire dans cette forme de démocratie c'est que l’élite est déconnectée du peuple. L’élite, forte de son pouvoir, méprise les classes sociales du dessous ; « les sans-dents ! » de Hollande « les gens qui ne sont rien ! » de Macron. Comment ces élites peuvent-elles comprendre les gens d’en bas, ils n’ont vécu que dans un monde protégé, la plus part n’ont pas eu à se soucier de boucler les fin de mois. Avec arrogance Macron donne des leçons de vie qu’il ne sait pas.

Une oligarchie donc, des gens haut placés qui ont le pouvoir et ne veulent pas le céder. Ces gens sont aidés par une presse détenue par des milliardaires. Des gens qui défendent leurs intérêts avant l’intérêt d’un pays. Avec ceux qui tournent autour du pouvoir, ces lobbies, ces énarques qui font l'aller retour public, privé; comment voulez-vous qu'il n'y ait pas de conflits d’intérêt? Carlos Ghosn est l'exemple flagrant il est en France dans un paradis fiscal, heureusement que le japon fait son travail.
Des milliards pourraient être récupérés et au lieu de ça on fait des économies sur les services sociaux, on taxe les classes moyennes.

Alors comment faire ? La solution n’est pas simple. En leur temps, les Athéniens utilisaient le tirage au sort pour que le peuple soit présent dans les décisions. Chacun désignait une ou deux personnes capables de les représenter, un tirage au sort était fait pour en extraire un représentant au niveau de la commune, puis au niveau plus haut et ainsi de suite. Voir sur internet pour plus d’infos.
Solution extrême et compliquée à mettre en œuvre à notre époque. Le but est quand même de consulter les gens le plus possible. Les référendums peuvent servir de consultation mais ce n’est pas la panacée. Déjà compter les bulletins blancs et avoir un quorum (45 ou 50% des voix) pour être élu.
Avoir une assemblée représentative avec la proportionnelle. Pouvoir révoquer un élu avec des règles strictes.

Enfin le « Grand débat » ,espérons le, débouchera sur des idées.

Les gilets jaunes ont lancé le débat et c’est à leur honneur. Il faudrait élargir cependant et abandonner ce terme de « gilets jaunes » pour arriver à avoir une majorité de citoyens qui pourrait imposer des réformes, et servir de contre pourvoir. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire