jeudi 20 septembre 2018

Chronique d'une mort programmée.

ATTENTION : Mes propos peuvent choquer.

La télé ce matin m’averti que les images qui vont suivre peuvent choquer, je prends mon petit déjeuner et vois des images d’enfants décharnés. Des enfants du Yémen dont on devine tout le squelette sous la peau ; on a peur que lorsque leur mère les prend qu’ils se cassent en morceau.

Ce sont des images terribles, je me demande s’il est nécessaire de les montrer.

Il est vrai que l’on ne doit pas occulter la misère du monde, mais je n’ai pas envie de culpabiliser pour d’autres. Ce sont des hommes qui, avec leur bêtise, provoquent ce genre d'horreur.

Le Yémen est en guerre depuis plusieurs années, ce sont deux puissances étrangères, l’Arabie Saoudite et l’Iran, qui se font la guerre par pays interposé. Plus de deux mille enfants sont morts de faim et beaucoup d’autres vont mourir.

L’Arabie saoudite, comme l’Iran  ne fabrique pas d’arme, en fait elle achète ses armes aux « grandes puissances » dont la France.

Les vendeurs d’armes s’engraissent sur le dos d’une population qui n’est pas impliquée dans ce conflit. Certains vendeurs possèdent  de grands médias qui occultent la guerre au Yémen mais qui nous abreuvent d’images terribles.

Voilà l’horreur dans sa splendeur. Utilisons les moyens que l’on met à faire la guerre pour éradiquer une partie de la misère. Plutôt que de détruire ce pays aidons le à développer son agriculture afin qu’il devienne autonome à nourrir ses enfants.

On va me traiter d’utopiste, me rétorquer que ce n’est pas si simple. J’en ai marre de ces arguments, soit disant responsables, qui ne sont là que pour se confiner dans un confort et amasser encore plus. Tous ces gens « bien intentionnés » souhaitent garder leurs privilèges et n’en ont rien à faire de la misère dans le monde sinon l’exploiter d’avantage.

Pourquoi des choses simples ne seraient pas applicables?

Si Dassault, vendeur d’arme, paie des impôts en France  cela veut dire que nos enfants bénéficient de la souffrance d’autres enfants.

Le monde n’a pas fini d’éradiquer les différences. Bien au contraire !  

3 commentaires:

  1. …..« La bêtise des hommes »…
    Et si c’était la bêtise des hommes « hommes » ?
    Où sont les femmes dans ces jeux de guerres de pouvoir et d’argent ?
    Je serais curieuse de savoir ce qu’on pourrait nommer « la bêtise des femmes »,
    Je crains toutefois qu’elles ne soient pas si loin !
    Où est l’humain dans ce monde ?
    Qu’est ce que c’est « l’humanité » ?
    En attendant une non réponse,
    Quoi dire ?
    Que faire ?
    Comment agir pour réagir ?
    Où se situer pour avoir un semblant d’efficacité par politiques interposés ?
    Quel vote utile pallierait notre lâcheté quotidienne ?
    Car, moi, je culpabilise !
    Plus encore quand je constate la puissance d’humanité bienveillante de personnes qui sont plus dans l’action utile, efficace, désintéressée que dans les questions…
    Le meilleur individuel côtoie parfois le pire collectif ;
    L’humanité est là, plus discrète que la vanité du pouvoir et des gloires. ……….à bientôt….
    lilinev

    RépondreSupprimer
  2. Les femmes pourquoi pas?
    Bon l'exemple Margaret Thatcher n'est pas probant mais je suis d'accord qu'il faut essayer.
    Les organisations humanitaires font un travail extraordinaire les gouvernants s'en servent pour se donner bonne conscience.
    L'humain pour les dirigeants n'existe pas, dans une entreprise on nous apprend à avoir une notion de groupe et surtout ne pas s’apitoyer sur l'individu.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connais rien du monde de l’entreprise,
    Rien du monde de l’argent,
    Où se situer ?
    A gauche :
    « On prend aux riches pour aider les pauvres ;
    Salauds de pauvres qui profitent des riches ! »
    A droite :
    « on donne aux riches qui font travailler les pauvres ;
    Salauds de riches qui profitent des pauvres ! »
    Gouvernants
    Dirigeants
    Indigents
    Nous, au milieu,
    Les panurges : pas trop à se plaindre , donc on s’la ferme !
    Les riches n’ont qu’à donner,
    Les pauvres n’ont qu’à bosser,
    Et les « tous pourris » politiques ne pas nous (faire ….) moraliser !!!
    Je fus une adepte de René Dumont, visionnaire et(ou)utopiste en son temps ,
    Temps de jeunesse pour nous…
    Qui le remplace aujourd’hui ?
    Qui pourrait vampirer ce monde pour restaure l’humanité ?
    Une lueur d’un Dieu
    Serait-elle , en chacun de nous,
    Le lieu
    De « l’inaccessible étoile »
    Vainement implorée
    Par un Brel , Don Quichotte illuminé,
    Qui a finalement préféré
    Mettre les voiles !!!
    Salut lilinev

    RépondreSupprimer